Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Crédit: © Shutterstock.com
Partager sur :

Faire de la France un acteur majeur de l'esport

31 janvier 2023 Carrières
Vue 1014 fois

Faire de la France la terre d’accueil des grands événements internationaux de l’esport (ou e-sport), c’est l’un des buts de la réunion qui s’est tenue le 16 janvier autour de la ministre des sports, du ministre de la transition numérique et de la ministre de la culture avec les acteurs de l’écosystème esport pour établir une stratégie nationale dans le domaine du sport électronique. Cette stratégie, prévue pour les trois prochaines années, acte plusieurs décisions importantes pour donner à la France un rôle majeur dans ce secteur.

C’est dans un contexte international de professionnalisation accrue et de structuration de la pratique des sports électroniques que la Maison de l’Esport, plateforme d’innovation et de développement dédiée à l’esport, a accueilli cette réunion interministérielle qui avait pour objectif de dessiner un plan d’action d’ensemble destiné à donner une impulsion à la stratégie esport et à faire du jeu vidéo de compétition un élément fort de l’attractivité de la France.

Une série d’orientations

Comme l’indique le site d’information du Gouvernement, ce plan d’action est issu d'une concertation réunissant près d’une trentaine de parties prenantes depuis plusieurs semaines, parmi lesquelles les organisations représentatives de l’esport dont France Esports, des équipes esportives, le comité d’organisation de Paris 2024 et les collectivités territoriales et services de l’État.

 

Ces travaux préparatoires ont ainsi abouti à une série d'orientations de développement de l'esport en France qui prévoit :

  • le lancement d’une mission de préfiguration d’une "structure de mise en œuvre de la stratégie nationale esport" qui encouragera le développement de la pratique, la formation des acteurs et son développement économique ;
  • l’encadrement et le développement de la pratique avec "une cartographie des acteurs, la mise en place d’antennes régionales de l’esport et la promotion responsable de l'esport pour en démontrer ses vertus" et éviter les risques d'une pratique addictive;
  • le renforcement du dynamisme de la France, représenté par ses compétitions et ses entreprises de jeux vidéo, qui contribue à son attractivité à l’international;
  • la préparation de l’Olympic Esports Week en France à la fin 2024, sorte de Jeux olympiques des sports virtuels, événement international porté par le CIO et organisé dans la foulée des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Sur ce dernier point, afin de renforcer le dynamisme de la France et contribuer à son attractivité à l’international, le Gouvernement envisage la "publication d'une instruction interministérielle permettant le recours au passeport talent renommée internationale" pour les esportifs internationaux de haut-niveau.

Un secteur porteur

Une étude sur l’esport, Analyse du marché et perspectives pour le secteur de l’esport, commandée par le Gouvernement dès 2021, fournit des données quantitatives et qualitatives permettant de dresser un panorama économique du secteur des compétitions de jeux vidéo.

 

Ainsi, sur un marché mondial estimé à 2,96 milliard d’euros, la France affiche "un niveau d’activité modeste mais encourageant". Par exemple, même si la filière est récente, elle repose en France "sur un écosystème dynamique et passionné" comptant des centaines d’emploi et des milliers de joueurs professionnels.

 

L’étude insiste aussi sur le fait que la France, troisième producteur mondial de jeux vidéo, s’appuie sur "une des industries du jeu vidéo les plus dynamiques en Europe et dans le monde". A ce titre, pour se développer, le domaine de l’esport "peut compter sur le savoir-faire et la capacité d’innovation des studios de jeux vidéo français à la réputation internationale".

 

L’association France Esports vient par ailleurs de publier son enquête nationale, un baromètre publié tous les ans ayant pour but "d’identifier et de mieux connaître les comportements des joueurs et spectateurs d’esport en France". Plusieurs chiffres, très précis, méritent ainsi d’être relevés sur la pratique de l’esport. Selon l’association, il y aurait en effet en France près de 11 millions de consommateurs ou pratiquants de sport électronique, soit 22% des internautes de 15 ans et plus. Parmi ceux-ci il y aurait même 2 millions d’esportifs amateurs, joueurs de jeux vidéos d’affrontement, avec classement et compétition, dont 58% d’entre eux sont âgés de 15-24 ans et 37% de 25-34 ans.

 

Avec des progressions en hausse constante, ces chiffres montrent, s’il en était besoin, que l’esport est vraiment un secteur porteur et en plein développement !

Pour en savoir plus




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.