Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Crédit: © Vivatech
Partager sur :

La France mise sur l'intelligence artificielle

29 juin 2023 Affaires
Vue 585 fois

A l’occasion du salon VivaTech, qui s’est tenu à Paris du 14 au 17 juin, le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé un plan d’actions et de financements pour soutenir les acteurs de l’intelligence artificielle en France. Au centre de ce plan, deux dispositifs : IA-Cluster, pour transformer des pôles de formation et de recherche d’excellence français en leaders d’envergure internationale et IA-Booster, pour accompagner la transformation numérique des petites entreprises françaises.

VivaTech, le plus grand événement startup et tech d'Europe qui a attiré cette année plus de 150 000 visiteurs, est devenu le rendez-vous annuel qui contribue le plus à l'accélération de l'innovation en France, en réunissant startups, leaders, grandes entreprises et investisseurs pour tenter de répondre aux plus grands défis de notre monde.

 

 

 

Des investissements pour la souveraineté numérique de la France

Comme le rappelle le site internet de l’Elysée, le Président de la République s'est donc rendu, ce mercredi 14 juin, au salon VivaTech pour « gagner la bataille de notre souveraineté numérique ». Le Président Macron a ainsi abordé « les enjeux de la technologie et de l’innovation en France », en évoquant notamment « les leviers de financements et les moyens de mieux accompagner les acteurs émergents » qui sont au cœur du plan France 2030.

C’est précisément au cours d’une table ronde à laquelle participaient des chefs d’entreprise du secteur que le Président a annoncé de nouveaux investissements :

  • le financement de la création de cinq à dix IA-Clusters(500 millions d'euros), permettant de doubler le nombre de formations en IA
  • un investissement massif pour renforcer nos capacités de calcul et accélérer le développement de l'IA générative ;
  • 7 milliards d'euros mobilisés auprès des investisseurs institutionnels dans le cadre du Fonds Tibi 2 (un plan pour financer la deep tech et les startups de la green tech) ;
  • 200 millions d'euros consacrés à la culture immersive et au métavers.

Parallèlement à ces financements, le ministère de l’économie a annoncé le lancement du programme IA Booster pour accompagner la transformation numérique des PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire).

 

 

Attirer les meilleurs talents mondiaux

L’appel à projets IA-Cluster, souligne pour sa part le ministère de la recherche qui sera chargé de sa mise en place, a pour objectif de faire « émerger de 5 à 10 universités et écoles en tant que leaders européens et mondiaux en intelligence artificielle ».

Sélectionnés par un jury international, ces établissements bénéficieront « de moyens massifs pour positionner la France dans le peloton de tête de l’écosystème de l’enseignement supérieur et de la recherche mondial ». Il s’agira de leur consacrer un investissement total de 500 millions d’euros qui permettra « d’accroitre la capacité de la France à attirer les meilleurs talents partout dans le monde, étudiants et chercheurs en intelligence artificielle ».

Ces projets, précise le ministère, devront démontrer « leur capacité à atteindre un rang mondial, que ce soit par la qualité de leur enseignement, l’excellence de leur recherche, leur potentiel d’innovation et de transfert technologique, ou encore leur attractivité pour des étudiantes et étudiants du monde entier ». Les établissements sélectionnés dans le cadre du dispositif IA-Cluster devront offrir une grande variété de formations dans de nombreux domaines de recherche fondamentale ou appliquée (à la médecine, à l’histoire, à la finance, etc.).

 

Accompagner les entreprises dans la transformation numérique

Le programme IA Booster, qui s’inscrit lui aussi dans le cadre du plan France 2030, fait l’objet de précisions apportées par le ministère en charge de l’économie.

Ce dispositif a en effet pour but d’accompagner les PME et ETI françaises à la fois dans leurs processus de transformation numérique, mais aussi d’enrichissement de leur offre par de « nouveaux services et d’amélioration de leur compétitivité et de modernisation de leur appareil de production grâce à l’intégration de solutions d’intelligence artificielle »

Pour y parvenir, indique à son tour le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche qui est partie prenante du projet, seront proposés aux entreprises des modules de formation et de conseils individuels. Le programme IA Booster pourrait ainsi s’appuyer « sur une approche qui privilégie les besoins concrets des entreprises tenant compte des spécificités de leurs activités et de leurs secteurs pour proposer un type d’IA adapté ».

 

Pour la féminisation de la tech

C’est encore au salon VivaTech que la Première ministre a pour sa part annoncé le lancement du programme Tech pour toutes comme un moteur de la féminisation de la tech.

Rappelant qu’aujourd’hui seulement 27% de femmes évoluent dans les métiers du numérique en France et 15% dans ceux de la tech et afin de faire de la technologie un « secteur pleinement égalitaire entre les femmes et les hommes », la Première ministre a décidé de mettre en place un nouveau programme d’accompagnement. Ayant en effet pour objectif d'accompagner d’ici 2026 10 000 jeunes femmes qui souhaiteraient commencer ou poursuivre des études supérieures dans le numérique, ce programme « s’adaptera aux besoins de chacune ». Il pourrait ainsi proposer une découverte des métiers du secteur, un accompagnement individuel et des séances de coaching, un système de mentorat, un appui à la recherche de stage ou de premier emploi, mais aussi une aide financière et matérielle.

 

En savoir plus :

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.