Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Crédit: © Shutterstock.com
Partager sur :

Les expos à ne pas manquer en France en 2023

23 janvier 2023 Culture
Vue 217 fois

En 2023, la France sera, encore plus que d’habitude, une terre d’art et de culture ! Nombre de grandes expositions sont en effet au programme, que ce soit à Paris ou en régions, avec des hommages à Manet, Degas, Mucha, Matisse ou Klein. L’année 2023 marque aussi les 50 ans de la mort de Picasso, un anniversaire qui prévoit l’organisation d’une quarantaine d’événements majeurs à l’échelle internationale et notamment en France où pas mois d’une douzaine d’expositions seront consacrées à l’artiste franco-espagnol.

Grâce au site internet France.fr, le site officiel du développement touristique en France, les idées de visites et de balades ne manquent pas. Mais c’est à un tour de France culturel, au moins au niveau pictural et graphique, que le site nous invite ce mois-ci, en répertoriant les expos à voir absolument !

Les expos incontournables à Paris

Parmi la dizaine d’expositions incontournables, on retiendra celles qui mettent à l’honneur l’art français ou les artistes étrangers qui ont bien connu la France et qui y ont exercé leur talent.

 

C’est le cas de la très importante exposition Manet / Degas qui se tient au Musée d’Orsay, de mars à juillet prochain et qui propose de porter un "nouveau regard sur le mouvement impressionniste dans la peinture". Cette nouvelle exposition croisée du musée d’Orsay est en effet consacrée à Edouard Manet et Edgar Degas, "deux maitres de la nouvelle peinture des années 1860-1880". L’exposition montre ainsi  "leurs différences, montrant ce que la modernité picturale a eu d’hétérogène, de conflictuel, et révèle la valeur de la collection de Degas où Manet prit une place plus grande après son décès".

 

Le peintre et affichiste Alphonse Mucha, d’origine tchèque, a connu une importante carrière parisienne dans les années 1900, après avoir suivi des cours d’art à Paris même. C’est pour célébrer cette carrière que le Grand Palais organise, de mars à août, une exposition immersive et interactive "à la redécouverte d’un artiste avant-gardiste dont l’œuvre continue d’inspirer les créateurs contemporains". L’exposition retrace en effet l’itinéraire d’Alphonse Mucha, figure de l’Art Nouveau, et de son ambition humaniste, notamment en tant que maître de l’affiche à Paris, au tournant de sa carrière en 1900, lorsqu’il s’implique fortement dans l’Exposition universelle de Paris.

 

Autre exposition, celle consacrée par le Musée de l’Orangerie à Henri Matisse. Intitulée "Le tournant des années 30", cette exposition s’intéresse à une période moins connue de l’œuvre de l’artiste. Le public pourra ainsi "s’immerger dans l’entre-deux guerres avec des sculptures et objets de la collection de Matisse, des dessins, gravures, photographies, documents d’archives et extraits de films".

Les immanquables en région

Paris n’est pas (toute) la France ! Parmi les expositions à voir absolument cette année en régions, on retiendra également quelques rétrospectives emblématiques de l’art français.

 

Il s’agit d’abord d’Yves Klein, artiste français contemporain, "associé pour l’éternité au bleu lumineux, nuance de couleur brevetée sous le nom d’International Bleu Klein", auquel l’Hôtel de Caumont d’Aix-en-Provence consacre une grande exposition (jusqu’au mois de mars). L’exposition "explore les liens étroits entre la vie personnelle de l’artiste français et ses créations". Le visiteur est ainsi plongé "dans l’intimité de l’artiste à l’aide de documents d’archives, d’objets de son atelier et d’œuvres peu connues tout admirant quelques-uns de ses chefs d’œuvre".

 

Autre artiste honorée en région cette année, Niki de Saint Phalle, artiste franco-américaine contemporaine, qui est exposée aux Abattoirs de Toulouse, haut-lieu de l’art moderne en Occitanie (jusqu’en mars). Dans le cadre de cette exposition, essentiellement consacrée aux années 1980 et 1990, "période prolifique pour l’artiste qui multiplie les commandes", on voit Nikki de Saint Phalle qui crée des œuvres pour l’espace public comme la Fontaine Stravinsky face au Centre Pompidou à Paris, des pièces de mobilier, de nombreux bijoux et lithographies, mais aussi des objets gonflables et "d’innombrables œuvres accessibles qui rendent le quotidien exceptionnel".

Une programmation exceptionnelle pour Picasso

Dans une communication conjointe associant la France et l’Espagne, le ministère de la culture a présenté par ailleurs une programmation passionnante pour commémorer les cinquante ans de la mort de Pablo Picasso. Cette programmation prévoit l’organisation d’une quarantaine d’expositions majeures à l’échelle internationale : en Espagne (16 expositions), en France (12 expositions), aux États-Unis (7 expositions), mais aussi dans d’autres pays européens, dont l’Allemagne et la Suisse.

 

"Cinquante ans après sa mort, Pablo Picasso est plus actuel que jamais !", c’est en tout cas ce qu’entend démontrer la France avec tout d’abord la  "Célébration Picasso" au Musée national Picasso de Paris (de mars à août). Le musée propose en effet de redécouvrir sa collection permanente, avec des chefs-d’œuvre du musée et des œuvres d’artistes modernes et contemporains qui seront accrochés dès le printemps. En outre, une exposition évènement imaginée par le styliste britannique Paul Smith invitera le public "à revisiter les moments et les sujets les plus emblématiques de l’œuvre de Picasso".

 

A noter que bien d’autres musées parisiens célèbrent le maître du cubisme en 2023 : le Centre Pompidou, le musée du Luxembourg, le musée de l’Homme, le musée de Montmartre ainsi que le Petit Palais. En région, plusieurs musées sont aussi de la partie, comme le musée Picasso d’Antibes, le musée des Beaux-Arts de Lyon, la Collection Lambert à Avignon, le musée Goya à Castres et le musée de la céramique à Vallauris.

Pour en savoir plus




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.