Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Crédit: © CNL – ministère de la Culture
Partager sur :

Nuits de la lecture 2024 : le livre et le corps sous toutes leurs formes !

17 janvier 2024 Culture
Vue 475 fois

La nouvelle édition des Nuits de la lecture, placée cette année sous le thème du corps, se déroule sur quatre soirées, du 18 au 21 janvier. Ces Nuits ont pour but de célébrer le plaisir de lire et de mettre en avant la lecture sous toutes ses formes, tout en valorisant les ressources que constituent les bibliothèques, les médiathèques, les librairies et l’ensemble des équipements culturels de proximité.

 

Créées en 2017 par le ministère de la Culture, les Nuits de la lecture, organisées pour la troisième année consécutive par le Centre national du livre, ont un pari : faire en sorte qu’au cours de ces Nuits, la lecture devienne un jeu. C’est pourquoi tous les lieux de lecture, bibliothèques et librairies, mais aussi musées et théâtres « rivalisent d’ingéniosité pour recevoir un public des plus larges autour de la littérature sous toutes ses formes ».

 

Le corps sportif, mais pas seulement

Le public sera ainsi invité cette année à se réunir à l’occasion de milliers d’événements physiques et numériques autour du thème du corps. Comme le souligne le site dédié à l’événement, ce thème constitue une manière « de faire écho, bien sûr, aux Jeux Olympiques qui auront lieu à l’été ». Si les Nuits de la lecture cherchent bien à voir comment « les auteurs et les autrices ont appréhendé, dans leurs œuvres, le motif du corps sportif », le corps sera aussi investi sous d’autres angles.

Le corps figuré dans l’espace littéraire  propose en effet « une infinité d’avatars, de métamorphoses et de réflexions de poétiques, littéraires, scientifiques, sociologiques et politiques ». Ce peuvent être par exemple « une évocation poétique », mais aussi « un sujet d’anatomie pour la science » ou encore « le miroir des traits de caractère d’un personnage de roman ou d’album » et « une forme d’hybridation avec la technologie dans les récits d’anticipation ». Mais le corps est aussi un thème éminemment politique, ajoute le site dédié, puisqu’il permet d’aborder des problématiques contemporaines et d’actualité, telles que notamment « le féminisme ou la relation de l’homme à la nature ».

 

8000 actions dans 4000 lieux en 2023

Au cours de quatre nuits exceptionnelles (mais aussi pendant la journée), c’est dans un esprit créatif et de partage que des milliers d’événements sont programmés, partout en France et au-delà des frontières, pour exploiter le thème du corps et ses déclinaisons.

Les Nuits de la lecture sont en effet l’occasion de proposer des rencontres et des animations en bibliothèques, en librairies, mais aussi dans les établissements d’enseignement, les musées, les lieux culturels et artistiques, les espaces associatifs et de solidarité ou encore les Instituts français dans le monde, autant de lieux qui réaffirment « la place essentielle du livre et de la lecture auprès de tous ». Lors de l’édition 2023, ce sont ainsi près de 8000 événements dans 4000 lieux qui ont été organisés, rassemblant « un public toujours plus nombreux autour du plaisir de lire et du partage de la lecture ».

 

Des événements partout en France

Après Marie Darrieussecq en 2023, ce sont l’écrivaine et philosophe Claire Marin et le chorégraphe Angelin Preljocaj qui sont les parrains de cette 8e édition. En dehors des animations que portent ces parrains, le site dédié à l’événement propose plusieurs temps forts un peu partout en France. Parmi ceux-ci, on retiendra, en Ile-de-France notamment :

- l’inauguration des Nuits de la lecture au Musée des Arts décoratifs à Paris, le 16 janvier, où des « lectures théâtralisées » seront proposées aux visiteurs de la nocturne au sein des deux expositions en cours ;

- la littérature dans le métro parisien, les 18, 19, 20, 21 à partir de 22h, sur toutes les lignes du réseau RATP, où seront diffusés de courts extraits de textes enregistrés par des comédiens, dont ceux de la Comédie française, sur le thème du corps ;

- les mille et une langues à l’Institut de France, le 20 janvier, où des académiciens viendront, sous la Coupole de l’Académie française, lire « les textes qu’ils aiment, qui piquent la curiosité ou provoquent l’étonnement ».

De nombreux autres événement sont programmés sur le territoire, dans toutes les régions françaises. A cela s’ajoute une initiative originale, accessible de partout, un serveur vocal poétique, actif durant les quatre jours et nuits de la lecture, du 18 au 21 janvier. Spécialement créé pour l’événement, ce serveur vocal, animé par la compagnie lilloise Home Théâtre, propose « un recueil de poèmes sur le thème du corps, dont le concept est simple ». Il suffit en effet de composer un numéro de téléphone gratuit (03 74 09 84 24) pour avoir, à l’autre bout du fil, des comédiens qui récitent des poèmes !

Les Nuits de la lecture dans une vingtaine de pays du monde

Mais les Nuits de la lecture ne sont pas seulement hexagonales ! Elles concernent en effet 24 autres pays du monde qui ont eux-mêmes programmés plus de 70 événements entre le 18 et le 21 janvier. C’est notamment le cas :

  • en Allemagne, à l’Institut français de Munich, où les portes « sont ouvertes au clair de lune » pour des moments de lecture conviviaux ;
  • en Equateur, à l’Alliance française de Quito, où l’établissement organise un concours de lecture en français ouvert à tous ses étudiants ;
  • en Espagne, à l’Azkuna Zentroa de Bilbao, le bâtiment le plus emblématique de la ville, pour des animations autour du thème du corps ;
  • aux Etats-Unis, au Lycée international de Boston, où des lectures sont proposées aux élèves sur le thème de l’année ;
  • en Hongrie, à l’institut français de Budapest, pour des lectures sur « les performances et l’affaiblissement du corps » ;
  • en Italie, au Lycée Chateaubriand de Rome, où de multiples activités littéraires sont proposées par l’équipe du CDI ;
  • au Japon, à l’Institut français de Tokyo, où des lectures sont mises en place autour du thème du corps ;
  • au Maroc, au Lycée Descartes de Rabat, pour des événements autour du livre et de la francophonie ;
  • en Mongolie, à l’Alliance française d’Oulan-Bator qui propose « les 3 J de la littérature francophone » ;
  • en Norvège, au centre culturel français d’Oslo, pour une conférence sur le corps dans l’œuvre de Simone de Beauvoir ;
  • aux Pays-Bas, à la librairie française Le temps retrouvé d’Amsterdam, où est organisé un « marathon de lecture » du roman La métaphysique des tubes d’Amélie Nothomb ;
  • en République Tchèque, à l’Institut français de Prague, pour une soirée de lectures françaises ;
  • en Roumanie, à la médiathèque de l’institut français de Bucarest, pour un atelier de sensibilisation à la langue française ;
  • au Royaume-Uni, à l’Institut français de Londres, où est organisée « une soirée particulière » faite de danses pour « endiabler les corps » ;
  • au Salvador, au Lycée français de San Salvador, pour une soirée de lecture à voix haute toujours sur le thème du corps ;
  • en Suède, au Lycée français de Stockholm, pour une « nuit blanche de la lecture » ;
  • à Taiwan, à la librairie Le Pigeonnier de Taipei, seule librairie francophone, pour un « concours dictée et Pictionary » ;
  • en Zambie, à la médiathèque de l’Alliance franche de Lusaka, où les équipes incitent adultes et enfants « à partager un texte qui les marqués ».

 

 

Liens :

 

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.