Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Crédit: © AEFE
Partager sur :

Semaine des lycées français du monde : le sport comme fil conducteur

28 novembre 2023 Affaires
Vue 137 fois

Afin de valoriser l’ensemble du système éducatif français à l’étranger, depuis 2017, une Semaine des lycées français du monde est organisée tous les ans par l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger). Cette année, c’est du 27 novembre au 2 décembre que cette semaine de sensibilisation est placée sous le thème Apprendre, s’engager, s’épanouir : le sport pour tous et toutes !

La France est le pays qui dispose du plus important et du plus structuré réseau scolaire au-delà de ses frontières : en 2023, on enregistre une forte présence française dans 138 pays, avec 580 établissements et 391 000 élèves scolarisés de la maternelle à la terminale. Le réseau des établissements français à l’étranger est constitué d'écoles, collèges, lycées, tous homologués par le ministère de l’éducation nationale et par le ministère des affaires étrangères. Le taux de réussite au baccalauréat y oscille entre 95 et 99 % selon les années, précise ainsi le ministère de l’éducation, avant d’ajouter que, parmi les candidats, « plus de la moitié ont la nationalité du pays d'accueil, 40% sont français et 10% ont la nationalité d'un pays tiers ».

 

Des acteurs essentiels de l’action extérieure de la France

L’objectif de ces Semaines des lycées français qui sont organisées chaque année est en effet, souligne l’AEFE, de faire rayonner l’enseignement français afin de « le renforcer et le faire grandir, de faire davantage connaître aussi bien en France qu’à l’étranger ». Il s’agit en effet de se mobiliser autour de « l’ambition de développement de l’enseignement français à l’étranger » comme l’a souligné le président de la République en 2018, souhaitant même doubler le nombre d'élèves d'ici à 2030 dans ces établissements.

Le ministère de l’éducation nationale relève ainsi que le réseau d'enseignement français à l'étranger, unique au monde par son ampleur et sa densité, constitue « l’un des acteurs essentiels de l'action extérieure de la France ». Le réseau voit d’ailleurs ses effectifs augmenter de façon significative chaque année et « la demande croît aussi bien pour les familles françaises, de plus en plus nombreuses à s'expatrier, que pour les familles étrangères des pays d'accueil et des pays tiers ». Car, poursuit le ministère de l’éducation, ce réseau doit son succès à « la qualité des programmes dispensés, adaptés pour partie à la culture des pays d'implantation des établissements » et à « la réputation du modèle éducatif français, aux performances de ses élèves de toutes nationalités confondues et à son homogénéité à l'échelle mondiale ».

 

Un temps fort de l’Année du sport

C’est donc dans ce contexte expansif et sous une thématique sportive que va se dérouler la septième édition de la Semaine des lycées français du monde qui se présente comme l’un des jalons de l’Année du sport, à la veille même des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

Apprendre, s’engager, s’épanouir : le sport pour tous et toutes. Telle est donc précisément la thématique de cette édition qui s’inscrit dans un mouvement plus large. Comme l’explique l’AEFE, le sport est en effet « un fil conducteur durant toute l'année scolaire 2023-2024 dans le réseau de l'enseignement français à l'étranger ». Faisant référence « aux valeurs olympiques d’excellence, d’amitié, de respect, d’équité, de courage », l’AEFE souhaite s’inscrire « dans la promotion de l’héritage éducatif de l’olympisme » et se saisir de ce contexte pour « renforcer durablement sa politique sportive au sein des établissements français à l’étranger ». Ainsi, après la Journée nationale du sport scolaire, organisée en septembre dernier, l’occasion d’une mobilisation pour promouvoir le sport pour tous et toutes, la nouvelle édition de la Semaine des lycée français du monde devrait être  un temps fort majeur de l’Année du sport.

 

Dans un esprit inclusif

Concrètement, l’AEFE décline ainsi les trois axes de son action durant cette semaine et selon la thématique retenue :

  • Apprendre : l’éducation physique et sportive et le sport scolaire permettent aux élèves d’acquérir des compétences et des savoirs spécifiques, favorisant « l’acquisition de compétences transversales, facteurs de réussite, éléments clefs des apprentissages et de l’éducation citoyenne » ;

  • S’engager : selon l’AEFE, ce verbe « fait bien sûr référence à l’engagement de soi que toute sportive et tout sportif doit déployer dans sa pratique, en mettant en œuvre les valeurs de l’effort, de la détermination et de la persévérance ». Il met également « l’accent sur l’engagement au bénéfice du collectif », en permettant à chacun « d’exercer des responsabilités sociales, de faire l’expérience de la cohésion et de l’implication dans des projets, afin de faire vivre les valeurs citoyennes » ;

  • S’épanouir : vécu comme un facteur essentiel d'épanouissement et de santé, le sport, assure l’AEFE, « favorise un développement harmonieux et permet de vivre des moments exaltants ».

Enfin, reprenant le slogan Le sport pour tous et toutes, l’agence souligne que c’est bien sûr « dans un esprit inclusif que la pratique sportive est envisagée dans le réseau de l’enseignement français à l’étranger, pour tous les âges, pour les filles et les garçons, pour tous les élèves dans leurs différences ». A noter qu’une carte narrative des événements programmés par les établissements dans le monde est disponible sur le site.

 

Pour en savoir plus : 

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.