Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Partager sur :
28 octobre 2021
Affaires

Appel à projets Accelerator du Conseil européen de l'innovation : la France championne d'Europe

Vue 181 fois

Avec 12 lauréats français sur les 65 entreprises sélectionnées dans le premier appel à projets Accelerator du Conseil européen de l'innovation (European Innovation Council), la France devient championne d’Europe de l’innovation !

Les innovateurs français constituent les premiers bénéficiaires de ce concours et, plus particulièrement, cinq startups issues de laboratoires du CNRS et de ses partenaires. Ces entreprises vont maintenant bénéficier de financements allant de 2 à 10 millions d'euros afin d’assurer leur développement.

 

 

Le Conseil européen de l'innovation (EIC) a été relancé en 2021 par la Commission européenne pour soutenir, dans le cadre du plan Horizon Europe,  la "commercialisation de technologies à haut risque et à fort impact" au sein de l'Union européenne. Son objectif est d'aider les chercheurs, les start-ups et les PME à mieux commercialiser leurs innovations, en leur fournissant des financements, des débouchés commerciaux, des opportunités de diffusion et de partenariat, ainsi que  des services d'accélération.

 

La France championne d’Europe de l’innovation

 

Cet appel à projet a ainsi pour objectif concret de soutenir financièrement des startups et petites entreprises afin de développer leurs innovations dans des secteurs de pointe. Au terme du concours, l’EIC a décerné une subvention à 65 entreprises, issues de 16 pays différents, dont 12 françaises.

Ce sont en effet plus de 800 projets qui ont été déposés en juin dernier. Parmi ceux-ci, 132 ont fait l’objet d’une audition devant un jury et 65 projets ont été finalement retenus. Pour ces 65 lauréats, le financement recommandé par le jury de sélection s’élève à environ 363 M€, dont plus de 60 % sous la forme d’investissement direct dans les entreprises.

La France se classe première pour le nombre de lauréats, avec 12 projets sélectionnés, soit 18 % du total, devant l’Allemagne (11 projets retenus), les Pays-Bas (8) et le Danemark (5). Pour les projets français, le jury a recommandé un financement d’environ 70 M€, dont environ 43 M€ sous la forme d’investissement direct dans les entreprises. Selon le ministère français chargé de la recherche et de l’innovation qui commente ce palmarès, "ces résultats s’inscrivent dans la très bonne dynamique déjà présente sous Horizon 2020 et traduisent l’excellence des entreprises innovantes françaises".

 

Cinq lauréats issus de laboratoires du CNRS et de ses partenaires 

 

Exerçant ses activités dans tous les domaines de la science, le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) est le plus grand organisme public français de recherche. Outre les activités de recherche déployées dans ses laboratoires, le CNRS développe une "politique active de détection et d’accompagnement des projets deeptech". C’est dans ce cadre que cinq de ses startups, issues de laboratoires partenaires et d’universités françaises, ont été sélectionnées. La santé, les technologies de l’information et de la communication, l’énergie et l’espace sont les domaines les plus représentés et les plus primés. Parmi les lauréats, on distingue ainsi :

- Alice & Bob, une startup qui a pour ambition de mettre au point en cinq ans "un calculateur quantique universel opérationnel grâce à un bit quantique novateur, capable d'auto-corriger ses erreurs" ;

- EVerZom qui développe un "procédé innovant de bio-production d’exosomes pour des applications thérapeutiques en médecine régénérative" ;

- Qubit Pharmaceuticals qui propose "une suite logicielle, la plus précise et la plus rapide au monde, pour améliorer la découverte de médicaments" ;

- Lactips, qui développe "un polymère qui possède toutes les qualités d'un matériau vert", constitué de produits d'origine naturelle qui ne laisse pas de trace dans l'environnement ;

- Aenitis qui produit et commercialise des "équipements et dispositifs médicaux à haute valeur ajoutée pour le traitement des produits sanguins et pour des problématiques liées à l’ingénierie tissulaire et à l’extraction de cellules souches".

 

Pour en savoir plus : 

Le site français d'Horizon Europe

Les lauréats du CNRS et de ses partenaires

 

Crédit photo : ©MESRI




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.