s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Vue 412 fois
10 février 2020
Affaires

Comment monter un projet local d'engagement solidaire ?

Grâce au Corps européen de solidarité, une initiative de l’Union européenne lancée en 2018, les jeunes ont la possibilité de s’investir dans des projets de solidarité organisés dans leur pays d’Europe.

 

Géré en France par l'Agence Erasmus+ France Jeunesse & Sport, le Corps européen de solidarité « réunit des jeunes qui souhaitent bâtir une société plus inclusive en venant en aide aux plus vulnérables et en relevant les défis sociétaux ». Parmi les initiatives portées par le Corps européen de solidarité, les « projets de solidarité » offrent « aux jeunes désireux d’aider, d’apprendre et de s’épanouir, l’occasion de vivre une expérience positive et inspirante ».

 

Qui est concerné ?

 

Un groupe composé de minimum 5 jeunes âgés entre 18 et 30 ans et résidant dans l'un des pays participant au programme peut s’engager dans ce type de projet pour une durée allant entre 2 et 12 mois (à temps partiel, pendant les vacances, le soir ou les week-ends).

Le projet doit se dérouler dans le pays de résidence du groupe de jeunes, dans l'un des Etats membres de l'Union européenne.

Ces missions pourront être développées dans des associations, des établissements publics, des collectivités territoriales ou des entreprises, notamment celles qui relèvent de l'économie sociale et solidaire.

 

Quels types d’actions ?

 

Le Corps européen de solidarité apporte un soutien aux jeunes qui veulent initier des actions d'entraide et apporter des changements positifs localement en mettant en place leur propre projet de solidarité.

La solidarité, telle qu’elle est définie par le Corps européen, regroupe un large éventail de domaines d'intervention, tels que :

  • l’inclusion, l’accueil et l’intégration de réfugiés et de migrants ;
  • la citoyenneté et la participation au sens large ;
  • l’environnement et la protection de la nature ;
  • la santé et le bien-être ;
  • l’éducation et la formation ;
  • l’emploi et l’entreprenariat ;
  • la créativité, la culture et le sport.

 

Quelles aides ?

 

Il s’agit d’abord d’une aide financière que peut apporter l’Union européenne. Celle-ci est d’un montant maximal de 500 euros par mois. Des frais de coaching pour monter le projet peuvent être éventuellement pris en charge.

Le Corps européen de solidarité offre également une série de services aux participants (formation en ligne, assurance, certificat de participation, portail internet).

Pour solliciter cette aide financière, les jeunes concernés doivent déposer un dossier de demande auprès de l’agence nationale, selon un calendrier précis, les prochaines dates limites étant fixées au 30 avril et au 1er octobre. A noter qu’un organisme public ou privé (association) peut également faire la démarche au nom du groupe de jeunes.

Pour en savoir plus : https://www.corpseuropeensolidarite.fr/

©puckillustrations


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.