Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Partager sur :

En mai, un joli mois pour fêter l'Europe !

17 mai 2022 Communauté
Vue 358 fois

En mai, l’Europe fait ce qui lui plaît. En France en tout cas, à l’occasion de la Présidence française de l’Union européenne, l’Europe est cette année particulièrement célébrée. Du discours du Président de la République à Strasbourg pour clôturer la Conférence sur l’avenir de l’Europe aux initiatives déclinées en région pour mieux faire connaître la réalité de l’UE, en passant par l’exposition de planches de bandes dessinées qui raconte la construction européenne sur les grilles du ministère des affaires étrangères, le mois de mai est vraiment celui de l’Europe !

Et si toute l’Europe pavoise en mai, ce n’est pas un hasard : dans tous les Etats membres de l’UE, le 9 mai est devenu depuis 1985 la Journée de l’Europe. Cette date vient commémorer la Déclaration Schuman du 9 mai 1950 qui préfigure la Communauté économique européenne et qui constitue, selon les historiens, le texte fondateur de l'Union européenne.

 

Une occasion unique

« La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui les menacent ». C’est par cette citation, tirée justement du discours de Robert Schuman du 9 mai 1950, que s’est ouverte l’intervention du Président de la République française le 9 mai 2022, au terme de la Conférence sur l’avenir de l’Europe.

 

Depuis un an, poursuit le Président, la Conférence sur l'avenir de l'Europe a offert aux citoyens européens une occasion unique, celle « d'un exercice démocratique inédit dans notre Union, qui ne consiste pas à confronter nos citoyens à des alternatives parfois peut-être trop simples, pour ou contre, mais de les associer pleinement à la réflexion sur l'avenir de notre Europe ».

Ce « voyage sans précédent », selon les mots de la Commission européenne, d'un an de discussion, de débat et de collaboration entre les citoyens et les politiques a abouti à un rapport basé sur 49 propositions qui comprennent des objectifs concrets et plus de 320 mesures auxquelles les institutions de l'UE doivent donner suite. Ces propositions citoyennes pour réformer ou améliorer l’UE sont regroupées sous différents chapitres : économie, justice sociale et emploi, éducation, culture, jeunesse et sport, transformation numérique, démocratie, changement climatique et environnement, santé, migrations.

Rendez-vous en septembre

Tous ces thèmes, toutes les contributions sur ces thèmes, constituent un « défi historique », selon les termes d’Emmanuel Macron qui parle ainsi de « solutions, certaines prêtes à être tout de suite appliquées, d'autres qui doivent poursuivre leur chemin, mais toutes qui nous permettent de bâtir cette Europe d'aujourd'hui et de demain ».

C’est pourquoi l'examen et le suivi attentif de chacune de ces propositions sera assurée par la Commission européenne et un prochain rendez-vous sur le devenir de ces propositions citoyennes est d’ores et déjà fixé en septembre. Et, comme l’a rappelé le Président, la France veillera « à ce que cet exercice ne reste pas un exercice de style ou un exemple de méthode », mais « qu'il débouche bel et bien sur des travaux pratiques, des évolutions fortes et concrètes et que les citoyens d'Europe puissent en cueillir les fruits ».

Un mois plutôt qu’un jour

En attendant de savoir quelles mesures seront adoptées, en France, se déroule tout au long du mois de mai, une opération intitulée le Joli mois de l’Europe. Comme l’écrivent les organisateurs de l’événement, l'Europe est certes célébrée à date fixe, mais « pourquoi se contenter d'un seul jour ? ». Chaque année en effet, pendant tout le mois de mai, le Joli mois de l'Europe permet à la société civile, aux institutions, aux porteurs de projets européens de « montrer comment l'Europe s'investit dans la vie quotidienne des citoyens ».

Cette opération, initiée depuis 2010 sous l’égide du ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, a ainsi pour but de parler d’Europe au plus grand nombre. Plus précisément, selon le ministère,  « il porte l’ambition de rapprocher l’Union européenne et le grand public et de montrer son utilité sociale de façon concrète dans les territoires, en invitant les citoyens, pour qui l’Europe peut parfois paraitre abstraite et lointaine, à participer à des événements et des animations ». Parmi ces animations (à découvrir sur le site dédié) :  des visites de projets financés par l’Europe, des balades à vélo ou à pied pour découvrir ces projets soutenus par l’UE, des simulations de sessions du Parlement européen, des actions dans le cadre de jumelages entre villes européennes, mais aussi des expositions, des cafés linguistiques, des conférences sur des thématiques européennes…

Des planches sur des grilles

C’est aussi sur la durée que s’est installée L’Europe en BD, l’initiative du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, en partenariat avec la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, qui organise une exposition retraçant de façon imagée et ludique l’histoire de la construction européenne.

Sous la forme d’une bande dessinée, en 13 planches, cette exposition met en avant les événements marquants et les étapes-clés de l’histoire de l’Union européenne. Elle est affichée sur les grilles du ministère (au quai d’Orsay à Paris), depuis le 6 mai, mais est aussi accessible en ligne sur le site internet du ministère. On y retrouve ainsi, sous la forme de scènes très colorées et pseudo-naïves signées de deux artistes français (Mathieu Sapin et Kokopello), la première déclaration de Robert Schuman dans le salon de l’Horloge du quai d’Orsay le 9 mai 1950, mais aussi le lancement de la première fusée européenne dans l’espace ou encore le récent accord sur le plan de relance européen de juillet 2020. Bref, conclut le ministère, « l’Europe en BD vous fait découvrir ces grands moments qui ont construit l’Europe que nous connaissons aujourd’hui ».

Pour en savoir plus :

 

Crédit photo : ©Grecaud Paul - stock.adobe.com

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.