Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Partager sur :

Fréquentation en hausse pour le tourisme en France

26 octobre 2022 Revenir en France
Vue 304 fois

L’heure du bilan est venue pour la saison touristique d’été en France. Selon l’INSEE qui publie une note d’information statistique sur ce sujet, la fréquentation de juin à août 2022 dans les hôtels et campings français dépasse de 3% son niveau d’avant-crise. En particulier, la clientèle internationale est revenue aussi nombreuse qu’avant la crise sanitaire : les dépenses en voyage des touristes étrangers durant l’été 2022 dépassent de 7 % celles de 2019.

Après une note d’étape parue au cœur de l’été qui montrait déjà une embellie en matière touristique pour la France, l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) publie en octobre son traditionnel bilan de la saison qui se révèle plutôt encourageant pour l’attractivité française.

 

 

 

Tourisme marchand et tourisme non marchand


De quelle forme de tourisme parle-t-on ? Jusqu’en juin 2022, précise l’INSEE, les touristes résidents passaient leurs nuits autant en hébergement non marchand (résidence secondaire, famille ou amis) qu’en hébergement marchand, voire davantage en dehors de la période estivale. Mais, cette année, c’est l’hébergement marchand (hôtels, campings, autres hébergements touristiques, notamment locations auprès de particuliers) qui est "devenu le principal mode d’hébergement des touristes résidents de France métropolitaine".

Par exemple, en juillet 2022, les résidents de France métropolitaine ont passé 79,7 millions de nuitées dans de l’hébergement marchand et 62,5 millions de nuitées dans des formes d’hébergement non marchand.

 

Rebond international

 

Ce rebond est en partie dû, comme le note l’INSEE, au "retour des principales clientèles internationales dans les hôtels et campings". Ce retour se traduit par une fréquentation, de juin à août 2022 dans l’hébergement marchand, qui dépasse de 3 % son niveau d’avant-crise. A noter aussi que, durant l’été 2022, les visiteurs étrangers ont dépensé 7 % de plus que durant l’été 2019[1].

Au-delà de ces grands chiffres, l’INSEE note quelques tendances selon les nationalités dans ce regain d’attractivité des touristes internationaux pour la France :

  • la fréquentation des Américains et des Britanniques, les deux principales clientèles internationales des hôtels, s’est progressivement rétablie pour revenir au niveau de juillet et août 2019 ;

  • les clientèles néerlandaise, allemande et belge, principales clientèles internationales des campings depuis de nombreuses années, déjà revenues à l’été 2021 sont encore plus présentes en 2022 ;

  • la clientèle britannique, en revanche, n’est revenue qu’à 72 % de son niveau de 2019 ;

  • les autres clientèles sont presque toutes aussi présentes en 2022, y compris les touristes  venant de pays hors d’Europe, comme des Amériques et du Proche et Moyen-Orient ;

  • les clientèles russe, japonaise et surtout chinoise sont toujours manquantes.

 

Paris et sa région plébiscitées

 

"La fréquentation d’avant-crise enfin retrouvée en Île-de-France", souligne l’INSEE, pour qui ce retour des clientèles nationales et internationales bénéficie particulièrement à Paris et à l’Ile-de-France.

A partir de juin 2022, le niveau de fréquentation hôtelière dans Paris et sa région atteint, pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, celui de 2019. De même, "la fréquentation hôtelière dans les espaces urbains, affectés par la faible présence de touristes internationaux avant l’été 2022, revient à des niveaux comparables à 2019".

En dehors de l’hébergement hôtelier, ce sont les locations auprès de particuliers qui semblent avoir bénéficié de ce retour. L’INSEE relève ainsi que "le nombre de commentaires laissés sur le site d'Airbnb concernant une location à Paris dépasse de beaucoup le niveau de 2019".

 

[1] Selon l’INSEE, cette hausse serait notamment imputable à une hausse des prix relativement importante à l’été 2022 par rapport à 2019 dans les secteurs touristiques : + 13% pour les hébergements marchands et +8% pour les prix à la consommation (cafés et restaurants).

 

Pour en savoir plus : 

 - La note statistique de l'INSEE

 

Crédit photo : Radu Razvan Gheorghe - stock.adobe.com




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.