Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Partager sur :

La Villa Albertine renouvelle le concept des résidences françaises à l'étranger

10 août 2021 Culture
Vue 348 fois

"La relance de notre diplomatie culturelle d’influence est aujourd’hui une priorité pour le Quai d’Orsay". C’est en ces termes que le ministre en charge des affaires étrangères a présenté à la presse le projet de la Villa Albertine qui illustre cette relance stratégique. La Villa Albertine, ouverte cet automne sur l’ensemble du territoire des Etats-Unis, est une résidence française à l’étranger qui renouvelle la diplomatie culturelle tricolore en mettant en place un réseau de résidences : une "villa à l’échelle d’un pays continent" !

"La relance de notre diplomatie culturelle d’influence est aujourd’hui une priorité pour le Quai d’Orsay". C’est en ces termes que le ministre en charge des affaires étrangères a présenté à la presse le projet de la Villa Albertine qui illustre cette relance stratégique. La Villa Albertine, ouverte cet automne sur l’ensemble du territoire des Etats-Unis, est une résidence française à l’étranger qui renouvelle la diplomatie culturelle tricolore en mettant en place un réseau de résidences : une "villa à l’échelle d’un pays continent"!

 

Après les résidences françaises de Rome, de Madrid et de Kyoto, c’est aux États-Unis que la France ouvrira à l’automne prochain une nouvelle grande résidence d’artistes à l’étranger. La Villa Albertine, dont le nom fait référence à l’une des "jeunes filles en fleur" dans l’oeuvre romanesque de Marcel Proust, s’inscrit dans cette prestigieuse tradition. Elle renoue avec l’ambition de développer le réseau culturel français en créant "la villa du XXIe siècle". Car la Villa Albertine réinvente le principe même de la résidence : elle se décline dans les dix plus grandes villes américaines pour répondre à "un défi d’un genre nouveau, non pas comme un seul lieu dans une seule ville, mais comme la possibilité d’une escale partout où il faut être".

 

Rompre avec l’obsession du lieu de résidence

 

Selon ses concepteurs (ministère des affaires étrangères et soutien du ministère de la culture), la Villa Albertine c’est d’abord "le pari de porter le nouvel élan transatlantique jusque dans le domaine de la culture et des idées". Pour concrétiser cet élan, la France a imaginé une institution culturelle en réseau. Avec un maillage réparti sur l’ensemble du territoire, la Villa Albertine sera animée par une équipe de 80 personnes implantées dans dix grandes villes américaines, avec un siège à New York et neuf représentations permanentes à Atlanta, Boston, Chicago, Houston, Los Angeles, Miami, New York, La Nouvelle Orléans, San Francisco et Washington. Un maillage essentiel pour accompagner "au plus près du terrain américain les acteurs culturels français dans leurs projets et enjeux", grâce à un dispositif mieux adapté au paysage culturel local.

"Aucune ville américaine ne peut à elle seule résumer toute la diversité et le dynamisme culturel qui font des Etats-Unis le premier pays prescripteur en matière culturelle", explique en effet le directeur des services culturels de l’ambassade de France à New York et futur directeur de la Villa Albertine. Pour se connecter "aux réalités d’un pays profondément multipolaire, il fallait donc dépasser le modèle historique des Villas , un bâtiment unique dans une seule ville". Bref, il était nécessaire de "rompre avec l’obsession du lieu de résidence. Ce n’est plus aux résidents de s’adapter à la Villa, c’est désormais à la Villa de s’adapter aux résidents "!

 

Déplacer le centre de gravité

 

"L’enjeu n’est pas simplement d’être partout à la fois, il est aussi de faire du sur mesure à chaque endroit", souligne le directeur de la Villa Albertine. C’est pourquoi un nouveau format de résidence "moins standardisé, plus souple et mieux accompagné" est imaginé pour les artistes en résidence. La Villa Albertine s’apprête à offrir une expérience différente qui propose "au contraire de plonger dans les réalités américaines, en déplaçant le centre de gravité du lieu de résidence au territoire de résidence".

Concrètement, les artistes bénéficieront d’un accompagnement privilégié, assuré par les équipes de la Villa, "comptant des experts dans chaque champ disciplinaire, des responsables dans chaque ville et une équipe dédiée à l’appui logistique des résidents". En complément, ceux-ci pourront également compter sur l’accompagnement d’un partenaire institutionnel français et d’un ou de plusieurs partenaires américains identifiés selon son projet. C’est donc "une autre forme de communauté" que les artistes vont trouver au-delà des murs du lieu de résidence, puisque "le dialogue avec les Américains, l’immersion parmi eux, sera le fil rouge des projets de résidence".

 

 

 

 

Offrir un dispositif global et modulable

 

Pour la saison inaugurale de la Villa Albertine qui débutera en novembre prochain, le dossier de presse précise qu’une une invitation a été adressée à des institutions culturelles "incarnant la diversité du paysage culturel français" pour présenter les 60 premiers résidents. La première saison accueillera ainsi une promotion diverse, "tant au niveau des profils retenus que des disciplines représentées".

Ces soixante résidences "sur mesure", d’une durée d’un à trois mois, sont en effet destinées à "des créateurs (toutes disciplines), des penseurs mais aussi certains professionnels du monde culturel (directeurs de musée notamment) ". Parmi ceux-ci, on relèvera la présence de plusieurs artistes, tels que Constance Debré, écrivaine, en résidence à New York, Nicolas Floc’h, photographe et plasticien, en résidence le long du Mississipi, ou Quentin Zuttion, auteur de BD, qui sera quant à lui en résidence itinérante, en train, de New York à Los Angeles !

En dehors de ce programme de résidences, la Villa Albertine va s’ouvrir à d’autres types d’animation, tels que des festivals, des événements ponctuels ou des cycles réguliers, qui complèteront un " dispositif global et modulable d’accompagnement des acteurs culturels français, au cœur d’un territoire incontournable pour eux ".

 

Pour en savoir plus : 

Le dossier de presse sur le site du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères

Le site officiel de la Villa Albertine

Présentation de la Villa Albertine sur le site de la radio France Culture (avec podcasts)

 

Crédit photo :  © MEAE

 

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.