Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Partager sur :
05 octobre 2021
Culture

Prix du Roman des étudiants : rendre accessible la littérature contemporaine

Vue 257 fois

France Culture et Télérama lancent la 9e édition du Prix du Roman des étudiants. Cinq romans issus de la rentrée littéraire 2021 sont en lice pour ce Prix, dont le jury est exclusivement étudiant. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 10 octobre.  

Le prix France Culture-Télérama est un prix littéraire français annuel, créé par la station de radio nationale France Culture et le magazine culturel Télérama, avec le soutien du ministère de l’enseignement supérieur et du Centre national du livre. Ce Prix récompense un roman écrit en langue française publié au moment de la rentrée littéraire. Il a pour particularité d’avoir un jury exclusivement composé d'étudiants, français ou étrangers, de toutes filières, en provenance de toute la France.

 

Un encouragement pour la lecture

 

Avec pour objectif de faire découvrir des auteurs vivants et de rendre accessible la littérature française contemporaine à un public jeune, en collaboration avec des universités françaises et les librairies indépendantes, le Prix du roman des étudiants souhaite encourager les étudiants à lire et à partager leurs lectures.

Concrètement, comme le rappellent les organisateurs, les futurs étudiants-jurés, sélectionnés dans toute la France métropolitaine et en Outre-mer, grâce à l’engagement des universités et des librairies participantes, auront la possibilité de :


- lire les cinq romans écrits en langue française parus à la rentrée de septembre ;
- échanger avec les auteurs lors des nombreuses rencontres qui seront organisées dans les universités ou les librairies partenaires, mais aussi en ligne ;
- partager et débattre entre étudiants sur les réseaux sociaux ;
- élire et fêter le lauréat, au cours d’un événement, organisé à la mi-janvier sur la Barge du CROUS à Paris, au pied de la Bibliothèque nationale de France François-Mitterrand.

 

Des conditions de participation très simples

 

L’année dernière ce sont plus de 1500 étudiants à travers toute la France qui sont devenus jurés, et qui, de ce fait, ont "installé le Prix du Roman des étudiants comme un des prix qui compte parmi la rentrée littéraire".

Pour participer à cette 9e édition du Roman des étudiants, les conditions sont très simples et rapides. Il suffit de remplir un formulaire en ligne, en présentant la carte d’étudiant ou un certificat de scolarité, et d’envoyer une critique du dernier roman lu (n'importe quel roman, hors sélection) sous forme écrite (10 lignes, 1500 signes) ou audio ou vidéo (1 minute).

 

Des situations et des personnages contemporains

 

Les cinq romans faisant partie de la sélection de ce 9e prix, ceux sur lesquels devront se prononcer les jurés-étudiants présélectionnés au terme de leur candidature, si celle-ci est retenue, mettent en scène des situations ou des personnages contemporains. France Culture et Télérama en donnent ainsi un avant-goût avec un bref résumé du contenu qui donne envie de les découvrir et de s’y plonger !

La sélection est en effet composé des cinq romans suivants :

- Rien ne t’appartient de Nathacha Appanah (Editions Gallimard)
Il n’y a pas que le chagrin et la solitude qui viennent tourmenter Tara depuis la mort de son mari. En elle, quelque chose se lève et gronde comme une vague. C’est la résurgence d’une histoire qu’elle croyait étouffée, c’est la réapparition de celle qu’elle avait été, avant…

- Ne t’arrête pas de courir de Mathieu Palain, (Editions L’iconoclaste)
De chaque côté du parloir de la prison, deux hommes se font face pendant deux ans, tous les mercredis. L’un, Mathieu Palain, est devenu journaliste et écrivain, alors qu’il rêvait d’une carrière de footballeur. L’autre, Toumany Coulibaly, cinquième d’une famille malienne de dix-huit enfants, est à la fois un athlète hors norme et un cambrioleur en série. Au fil des mois, les deux jeunes trentenaires deviennent amis.

- Feude Maria Pourchet (Editions Fayard)
Laure, prof d’université, est mariée, mère de deux filles et propriétaire d’un pavillon. À 40 ans, il lui semble être la somme, non pas de ses désirs, mais de l’effort et du compromis. Clément, célibataire, 50 ans, s’ennuie dans la finance, au sommet d’une tour vitrée. Ils vont être l’un pour l’autre un choc nécessaire.

- La fille qu’on appelle de Tanguy Viel (Editions de Minuit)
Quand il n'est pas sur un ring à boxer, Max Le Corre est chauffeur pour le maire de la ville. Il est surtout le père de Laura qui, du haut de ses vingt ans, a décidé de revenir vivre avec lui. Alors Max se dit que ce serait une bonne idée si le maire pouvait l'aider à trouver un logement. 

- Mahmoud ou la montée des eauxd’Antoine Wauters (Editions Verdier)
Un vieil homme rame à bord d’une barque, seul au milieu d’une immense étendue d’eau. En dessous de lui, sa maison d’enfance, engloutie par le lac el-Assad, né de la construction du barrage de Tabqa, en 1973. Fermant les yeux sur la guerre qui gronde, muni d’un masque et d’un tuba, il plonge et c’est sa vie entière qu’il revoit.

 

Le livre en langue française dans le monde

 

Faciliter l'accès de la jeunesse au livre en français faisait également partie des réflexions des  Etats généraux du livre en langue française dans le monde qui se sont tenus à Tunis les 23 et 24 septembre derniers. Cet événement important "pour faire vivre la francophonie" s’inscrit dans le plan pour la langue française annoncé par le Président de la République française en 2018. Il en est ressorti "50 résolutions pour promouvoir la diffusion des livres en français dans le monde", parmi lesquelles l’incitation et l’accompagnement des États dans la mise en œuvre de politiques publiques du livre et de la lecture et surtout le souhait de faire de la jeunesse une cible prioritaire de ces politiques publiques du livre et de la lecture. 

 

Pour en savoir plus : 

La 9e édition du Prix du roman des étudiants

Les états généraux du livre en langue française dans le monde

 

Crédit photo :  ©France culture




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.