Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Crédit: CNL / ©Aude Samama pour les Nuits de la lecture 2023 / Design : Iceberg
Partager sur :

Les Nuits de la lecture : pour vivre des moments rares et insolites

10 janvier 2023 Culture
Vue 232 fois

Encourager la lecture et favoriser le plaisir de lire. Tel sont les objectifs affichés des Nuits de la lecture, créées en 2017 par le ministère de la Culture et organisées par le Centre national du livre du 19 au 22 janvier autour du thème de la peur. Pendant ces quelques jours, les bibliothèques publiques comme universitaires, les médiathèques et les librairies, mais aussi les musées ou les théâtres, joueront le jeu pour accueillir le public autour de la littérature sous toutes ses formes, grâce à des activités nocturnes et ludiques !

Après une édition 2021 jugée "plutôt réussie" malgré la crise sanitaire, avec plus de 2000 événements organisés en France et dans une trentaine de pays, le ministère de la culture souligne le "programme riche" des Nuits de la lecture 2022. La manifestation est étalée cette année sur quatre soirées et un week-end, avec un temps fort le samedi 21 janvier, pour "découvrir ou re-découvrir la lecture sous la forme de jeux, d’animations ou d’innovations digitales, sur place ou à distance"

Des moments plus insolites que jamais

Placée sous le thème de la peur, la programmation de la 7e édition des Nuits de la lecture devrait être "l'occasion de vivre et partager des moments plus insolites que jamais". Partout en France et même dans plusieurs pays étrangers, des milliers de rencontres et d'animations autour du livre seront en effet fixées dans des lieux aussi divers que des bibliothèques, des librairies, des écoles, des universités, des musées et jusque dans les Instituts français implantés dans le monde. C’est ainsi le cas à Madrid, à Trieste, à Prague, à Tallinn, mais aussi à Niamey, à Saint-Domingue, à Quito ou encore à Tokyo !

 

Grâce à une carte interactive, implantée sur le site dédié, il est très facile d’accéder aux manifestations qui sont organisées ici et là en présentiel, en France ou à l’étranger, ainsi qu’aux événements proposés en ligne.

La peur au cœur de la nuit

Qui a peur de la nuit ? Certainement pas les Nuits de la lecture puisque, nous explique-t-on, "des contes pour enfants aux histoires fantastiques, des sagas de science-fiction dystopiques aux enquêtes policières, jusqu’aux récits et essais contemporains qui traitent de nos effrois intimes et collectifs face aux crises que nous traversons", c’est bien le thème de la peur qui "imprègne la littérature et nous invite à explorer toutes les formes de narration, tous les formats de lecture… en particulier la nuit !". C’est en ces termes que le Centre national du livre justifie le choix du thème de cette année qui ne devrait pas laisser indifférent le public, qu’il soit nouveau ou fidèle, des Nuits de la lecture.

 

Une marraine qui sait de quoi elle parle

D‘autant que l’écrivaine Marie Darrieussecq est cette année la marraine de l’événement. Révélée au public en 1996 dès la sortie de son premier roman (Truismes, éditions POL), l’écrivaine constitue un "véritable phénomène de librairie au succès fulgurant" : plus d’1 million d’exemplaires vendus et roman traduit en 40 langues.

 

Marie Darrieussecq a depuis publié une quarantaine d’ouvrages et son dernier roman (Pas dormir , POL 2019), se présente comme un "récit intimiste autour de l’insomnie, aboutissement de vingt ans de voyage et de panique dans la littérature et dans les nuits". Elle y évoque son propre "panthéon d’écrivains-insomniaques" tels que Virginia Woolf, André Gide, Cesare Pavese, Sylvia Plath, Susan Sontag, Franz Kafka, Dostoïevski, Haruki Murakami, Aimé Césaire, Borges…

Une consultation pour trouver d’autres idées

C’est dans ce contexte et pour créer de nouvelles initiatives, à l’image des Nuits de la lecture, que le Centre national du livre (CNL) vient de lancer une grande consultation intitulée Comment développer le goût pour la lecture de tous les Français ? En partenariat avec la plateforme make.org, le CNL a ouvert en effet début décembre une consultation citoyenne. 

 

Concrètement, chacun peut contribuer à cette enquête et faire des propositions qui devraient nourrir le futur programme d’actions du CNL et permettre notamment de mieux comprendre les aspirations de tous les citoyens et en particulier des jeunes en matière d’incitation à la lecture.

 

Le CNL entend ainsi "poursuivre le mouvement initié par l’année de la Grande cause nationale et faire de la lecture un enjeu collectif majeur".

 

Les conclusions de la consultation feront l’objet d’une restitution publique en mars 2023.

Pour en savoir plus




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.